Créer un compte gratuit

9 conseils pour passer d'une entreprise individuelle à une société

Passer d'une entreprise individuelle à une société
L'équipe Bitrix24
22 juin 2022
Dernière mise à jour : 15 juin 2022

L’entreprise individuelle est idéale pour les activités de taille relativement modeste, avec un faible nombre, ou pas, d’employés. Il arrive toutefois qu’un entrepreneur souhaite passer à la vitesse supérieure dans son business et décide de transformer sa micro-entreprise en société.

N’étant pas habitué à ce nouveau modèle d’affaires, vous pouvez commettre diverses erreurs, notamment au niveau de l’embauche et de la gestion de votre équipe. Dans cet article, découvrez 9 conseils essentiels pour passer d'une entreprise individuelle à une société.


FAQ

Qu'est-ce qu'un solo entrepreneur ?

Le solo entrepreneur est un entrepreneur indépendant qui démarre son business sans intention d'embaucher du personnel, ni au moment du lancement ni dans le futur. C’est une option intéressante lorsqu’on est en quête de flexibilité et qu’on souhaite exploiter une entreprise autour de son style de vie.

Qu’est-ce qu’une entreprise individuelle ?

Une entreprise individuelle est une entreprise dirigée par une seule personne, sans aucune personnalité morale. Le patrimoine de l’entrepreneur est dès lors confondu à celui de l’entreprise. Ce statut permet généralement de s’inscrire au répertoire des métiers, au registre du commerce et des sociétés, ou d’exercer en profession libérale.

Qu’est-ce qu’une micro-entreprise ?

La micro-entreprise caractérise les entrepreneurs qui exercent leur activité seuls et qui ont opté pour le régime fiscal du micro en matière d’impôt sur les bénéfices et de cotisations sociales. Au sens comptable, c’est une entreprise de faible taille, avec un chiffre d’affaires annuel limité, employant très peu de personnes.

Qu’est-ce qu’une société ?

Une société est une structure regroupant une ou plusieurs personnes qui mettent en commun des moyens pour exploiter un business et partager des bénéfices et/ou réaliser des économies. Sa création se traduit en un projet décliné en stratégie, en politiques et en plans d’association le cas échéant.

Pourquoi transformer une entreprise individuelle en société ?

On peut passer d’une entreprise individuelle à une société pour :

  • Passer à la vitesse supérieure dans son activité de micro-entrepreneur
  • S’associer ou protéger son patrimoine personnel
  • Faciliter la transmission de son business grâce aux titres
  • Optimiser la fiscalité lorsque l’activité génère trop de charges
  • Se conformer lorsqu’on dépasse les seuils de CA.

Comment transformer son entreprise individuelle en société sur le plan juridique ?

On peut transformer son entreprise individuelle en société par :

  • Cession du fonds de commerce à une société dans laquelle on a la qualité d'associé
  • Transfert du fonds de commerce au capital social
  • Location gérance pour garder la propriété tout en confiant l'exploitation à une société, en contrepartie d’une redevance.

1. Passer d’autoentrepreneur au statut sociétal pour les bonnes raisons

Passer d’autoentrepreneur au statut de société offre de nombreux avantages. Vous avez la possibilité de profiter des compétences et de l’expertise de vos associés, et votre responsabilité est limitée au montant de votre apport. Par ailleurs, si vous prévoyez de transmettre votre business, l’opération est considérablement simplifiée par la cession des titres.

Le statut sociétal implique toutefois aussi des changements (gestion d’équipe, formalités complexes, paiement des salaires…) pouvant vous pousser à baisser les bras en cours de route. Pour mettre toutes les chances de votre côté, une telle transformation doit être principalement motivée par le développement de l’activité.

Vous devez aussi identifier le dynamisme qui vous donne envie de réussir, de faire grandir votre business, de même que les raisons pour lesquelles vous êtes certain de prospérer.

Vous pouvez notamment décider d’abandonner votre statut de micro-entreprise pour :

  • Anticiper la transmission de votre entreprise
  • Restreindre votre responsabilité en tant que dirigeant
  • Changer votre statut social
  • Bénéficier d’une fiscalité plus adaptée à l’envergure de votre activité
  • Satisfaire un besoin de financement.

Essayez Bitrix24, le logiciel idéal pour les entreprises en croissance

Bitrix24 est un logiciel tout-en-un pour la gestion d'entreprise. Son interface simple et intuitive permet de réunir tous les employés sur une plateforme unique qui contient un CRM, des outils de collaboration, de gestion de tâches et projets, des outils RH et bien plus encore.
Créer un compte gratuit


2. Choisir la meilleure façon de transformer son entreprise individuelle en société

Il existe diverses façons de transmettre une entreprise individuelle à une société, chacune avec ses avantages et ses inconvénients. Il s’agit notamment :

  • De la cession du fonds de commerce
  • Du transfert du fonds de commerce au capital de la société
  • De la location gérance.

En tant qu’autoentrepreneur, vous devez effectuer le choix en fonction du régime comptable et fiscal le plus favorable au regard de votre situation personnelle. Les deux premières options sont idéales lorsque vous souhaitez continuer à participer à la gestion de la nouvelle société.

Dans le cas d’une transformation par cession du fonds de commerce, le propriétaire de l’entreprise individuelle cède son fonds de commerce à une société. Il y a qualité d'associé, l’opération étant matérialisée par apport en compte courant. Du point de vue fiscal, il peut bénéficier, dans certaines conditions, du report ou de l'exonération totale de la plus-value.

Si vous optez pour une transformation par apport du fonds de commerce au capital social, vous recevrez des titres. C’est une bonne option lorsque vous souhaitez développer votre activité. Il est par exemple possible de vous associer avec une ou plusieurs personnes pour financer votre projet. Vous pouvez aussi bénéficier de leurs compétences et de leur réseau afin d’assurer la croissance de l’entreprise.


3. Embaucher judicieusement lorsqu’on ne veut plus entreprendre en solo

Le solo entrepreneur est à la fois fondateur et employé, il gère dès lors tous les aspects de son entreprise. Lorsque vous décidez de passer à la vitesse supérieure dans votre activité, vous devez être prêt à embaucher et à gérer une équipe. Il faut notamment avoir un stratège compétent, un comptable de confiance, un expert en ressources humaines, un directeur des opérations talentueux et une équipe de vente et de marketing efficace.

Commencez par déterminer les postes dans lesquels vous avez besoin de nouveaux employés. Vous devez ensuite trouver des personnes talentueuses capables d’assumer ces responsabilités.

Voici quelques règles à suivre pour un recrutement judicieux lorsqu’on choisit de transformer son entreprise individuelle en société :

  • Privilégiez la qualité plutôt que la quantité : il faut embaucher un employé sur la base de sa valeur et non de son salaire
  • Tenez compte de votre culture d’entreprise : vous devez connaître la personnalité de vos employés pour favoriser la productivité et limiter les conflits internes
  • Misez sur la diversité : ce peut être un excellent moteur de créativité au sein de votre société
  • N’ayez pas peur d’engager des gens plus intelligents que vous : c’est une belle occasion d’apprentissage qui vous pousse (vous et votre équipe) à vous surpasser.

4. Apprendre à déléguer pour pouvoir se concentrer sur son cœur de métier

Savoir déléguer est essentiel lorsque vous choisissez de ne plus entreprendre en solo et de créer une société. Le solopreneur est en effet habitué à ne compter que sur lui-même pour faire avancer les choses. Il est à la fois responsable de la production et de la livraison des produits ou services proposés afin de maintenir son entreprise à flot.

Lorsque vous abandonnez le statut d’entreprise individuelle, il faut sous-traiter des tâches à vos employés afin de vous concentrer sur la gestion de l'entreprise elle-même. Déléguer correctement est un art qui s’apprend.

Vous devez notamment :

  • Savoir déterminer les tâches à conserver et celles à attribuer
  • Créer un plan qui décrit comment la tâche doit être accomplie
  • Identifier les compétences nécessaires pour bien réaliser la tâche
  • Planifier les résultats à l’avance pour responsabiliser la personne à qui vous déléguez la tâche
  • Établir un timing de suivi pour vérifier comment le travail avance.

Lorsque vous transformez votre business individuel en société, vous restez toujours le patron qui a le dernier mot. Apprendre à déléguer vous permet de devenir un leader efficace. Ce faisant, vous donnez à vos collaborateurs une marge de manœuvre, l’autonomie nécessaire pour qu’ils puissent faire opérer la magie.


5. Changer ses priorités pour favoriser le développement à long terme

Tout propriétaire d’entreprise individuelle a tendance à avoir une perspective au jour le jour, au lieu d’une vision plus large sur de trois, cinq ou dix ans. Son principal objectif est commercial : proposer une offre de niche spécifique et se concentrer sur la constitution d'une clientèle stable. Lorsque vous créez une société, vous devez consacrer votre temps à des activités qui vous permettront d’atteindre vos objectifs à long terme, plutôt qu'à des tâches quotidiennes nécessaires pour la rentabilité immédiate de votre business.

Cela implique de faire une planification stratégique pour fixer les objectifs globaux de votre business et élaborer un plan pour les atteindre. Il faut dès lors prendre du recul par rapport à vos tâches quotidiennes, identifier la direction vers laquelle se dirige votre entreprise, de même que ses nouvelles priorités.

La planification stratégique est souvent la première réunion de gestion d’une entreprise pour le solo entrepreneur habitué à prendre les décisions sans déléguer. Faire une rencontre pour identifier les nouvelles priorités est l’occasion de discuter des problèmes et des solutions. Cela mène à de meilleures décisions, notamment lorsque surviennent des imprévus.

Cette façon de procéder est très utile pour :

  • Identifier, réduire et mieux gérer les risques
  • Rassembler le leadership et les ressources nécessaire afin de favoriser votre développement
  • Devenir une entreprise plus sophistiquée où la prise de décision est améliorée.

6. Prêter attention à la gestion financière, un élément essentiel pour la pérennité

La gestion financière d’une entreprise individuelle et celle d’une société diffèrent considérablement. Au fur et à mesure que votre activité grandit, votre responsabilité financière augmente.

Vous disposez dorénavant d’employés et vous devez vous assurer que votre business soit suffisamment rentable pour payer toute l’équipe. Puisque ces derniers ne sont pas de simples pigistes, il faut aussi prendre en compte les facteurs comme la masse salariale et les avantages sociaux. Le maintien de votre niveau de trésorerie est dès lors une mission cruciale pour la pérennité de l’entreprise, probablement la mission la plus difficile. Vous serez appelé à jongler entre votre BFR, les urgences et imprévus, sans oublier vos besoins en investissement à moyen et long terme.

Pour une bonne gestion financière, vous devez adopter un logiciel infonuagique qui garantit l’accès à vos données financières à tout moment et en tout lieu. Il doit par ailleurs permettre l’automatisation des tâches, comme le suivi des dépenses et des ventes, ainsi que la maîtrise de la facturation pour favoriser les règlements.

Essayez Bitrix24, le logiciel idéal pour les entreprises en croissance

Bitrix24 est un logiciel tout-en-un pour la gestion d'entreprise. Son interface simple et intuitive permet de réunir tous les employés sur une plateforme unique qui contient un CRM, des outils de collaboration, de gestion de tâches et projets, des outils RH et bien plus encore.
Créer un compte gratuit


7. Choisir le bon cadre de travail pour satisfaire aux exigences de son activité

Le solo entrepreneur a souvent des exigences minimales en matière de cadre de travail. Le plus souvent, ce dernier offre un service qui peut être exécuté à distance, avec seulement un ordinateur et une connexion Internet selon l'étendue de son travail. Une société, en revanche, peut avoir des exigences plus complexes en milieu de travail selon la nature de son activité.

Si vous devenez par exemple propriétaire d’une entreprise qui crée des produits physiques, vous aurez souvent besoin d'espace pour créer et stocker vos articles. Dans certains cas, il faut même fournir des logements de travail aux employés. L’environnement de travail favorise le bien-être des employés, qui impacte à son tour favorablement leur motivation.

Vous devez par conséquent :

  • Miser sur l’agencement des espaces de travail (design morphilique, choix des couleurs, lumière naturelle…) pour des postes de travail confortables et plaisants
  • Prévoir des espaces de détente et de convivialité pour s’aligner aux nouveaux modes de travail
  • Faire régner une bonne ambiance au sein de votre société pour des salariés épanouis et motivés.

8. Mettre en place une culture d'équipe gagnante

Votre culture d’entreprise regroupe les valeurs qui animent celle-ci. C’est la philosophie sous-jacente qui soutient votre mission en mettant l'accent sur ce que vous et vos colorateurs représentez.

Définis avec soin et de façon sincère, les principes sont censés servir de miroir aux individus. Ces derniers peuvent facilement évaluer comment leurs actions reflètent celles de l'entreprise dans laquelle ils travaillent. Pour cela, les valeurs doivent résonner individuellement avec chaque membre de votre société, offrant une opportunité d'apprentissage et de réflexion sur soi.

Vous devez par ailleurs favoriser une culture de collaboration à tous les niveaux et une écoute des suggestions, réflexions et préoccupations. Cela garantit à chaque collaborateur la possibilité d'exprimer ses idées et de contribuer à l'amélioration globale de l'entreprise.


9. Adapter ses outils de travail à la taille de son entreprise

Un bon environnement de travail doit offrir de bons outils aux employés pour les aider à accomplir leurs tâches quotidiennes. Dans votre entreprise individuelle, vous n’aviez probablement besoin que d’un CRM pour entrepreneurs solo pour gérer efficacement vos clients. La bonne nouvelle c’est que ce type de solution digitale peut être mise à niveau au travers de fonctionnalités complémentaires au fur et à mesure que votre business grandit.

Lorsque vous créez une société, il faut aussi adopter une variété d’outils et d’applications pour faciliter la collaboration en équipe. Une plateforme collaborative favorise notamment la communication et permet à vos collaborateurs de rester connectés en temps réel. Ceci est possible quel que soit le lieu où ils se trouvent grâce à l’accès mobile.

Vous mettrez toutes les chances de votre côté en adoptant un logiciel tout-en-un qui centralise et organise le travail de votre équipe, fluidifie les échanges et améliore la productivité. Ce dernier doit naturellement proposer des formules évolutives selon les besoins et la taille de votre entreprise.

Free. Unlimited. Online.
Bitrix24 est un endroit où tout le monde peut communiquer, collaborer sur des tâches et des projets, gérer des clients, et bien plus encore.
Créer un compte gratuit
Vous pourriez également aimer
6 conseils pour aligner les équipes aux objectifs de l'entreprise
Les 5 étapes du processus de planification stratégique
10 conseils de marketing digital pour les avocats
Image de marque d'entreprise : 7 conseils essentiels pour votre entreprise